ARTICLE

Des mecs 'sulky' les Reds peuvent toujours compter

Des mecs 'sulky' les Reds peuvent toujours compter

focus sur Ben Lesoimier qui comme la plupart des gamins, voulait devenir footballeur, il l'est devenu mais la passion du cheval le rattrape au p'tit trot ...
 photo : © Dominique Charlot - Ben lors du dernier match des Reds face au FCAC juste après le but de Maxime Huet qui scellait la victoire des carentanais 3-0

On va dire que c'est la journée du bon mot ... et on s'en excuse.

Le CS CARENTAN football devient petit à petit un repaire pour les turfistes. 
Carentan et ses alentours sont bien connus pour leurs rapports avec le monde du cheval, on y cotoîe de grands noms de l'hippisme. Que ce soit dans les courses mais aussi dans l'obstacle, il y a tchu nous de fervents passionnés, et c'est tout naturellement qu'on en retrouve tcheck z'un chez les Reds.

Sans partir bien loin, sont passés par le club les pères François LagadeucThomas Levesques, (qui revient au passage, le buteur est de retour) un peu plus loin Christophe Clin. On comptera bientôt Benoit Lesoimier une fois sa formation terminée. 
A cela, en ajoutant le "Coach Desplanques", Vincent Dubourg, Quentin Debeaupte, "Paupiette", Simon Guillouf, Kevin Leconte, "Charette", "Eul Baptiste", on en passe ... et bien on pourrait envisager deux choses :

1 - Ouvrir une borne PMU au ClubHouse
2 - Acheter un cheval pour le Club qu'on pourrait nommer ... "You'll Never Walk Alone"
on ne manquera pas de drivers, de lads et de supporters pour bichonner le/la futur(e) crack.

Bref, la suite c'est par ici, nous, on souhaite une belle réussite à notre Red Ben Lesoimier.


SUR PARIS TURF

Après avoir affronté les meilleurs footballeurs évoluant en France, Benoît Lesoimier veut désormais se frotter aux plus fines cravaches. Ce natif de Carentan a découvert les courses hippiques, et plus particulièrement les trotteurs, grâce à son turfiste de père [ndlr : Alain Lesoimier ]. Mais comme la plupart des gamins, il voulait ...

 

SUR LEPARISIEN.fr

« Je découvre le monde du travail ! Pendant mes quinze années de foot, je n'ai pas eu l'impression de travailler. J'évoluais dans une bulle de confort », reconnaît-il, bien conscient de l'ampleur de la tâche qui l'attend. Il aurait pu profiter de la vie. Mais, pour ce sportif en perpétuelle recherche d'adrénaline, il était vital de se lancer un nouveau challenge. «Rejoindre l'hippisme a toujours été ...

Lire la suite sur le site du parisien.fr
 


 

Dernièrement

Tous Licenciés
Reprise des Jeunes
Tous Licenciés
Permanence licences 2019/2020
Tous Licenciés
Semaine du Foot Féminin
Tous Licenciés
Tous Licenciés
Un beau rendez vous Féminin
Tous Licenciés